As-tu vu la poésie?

Des poèmes et de la philosophie? Oui, le beau peut être vaste, mystérieux ou encore subversif. Nous t’invitons à le constater en regardant les huit performances de poètes ayant accepté de répondre à leur façon à la question de 2017 sur notre page Vimeo. Un immense merci aux poètes :

Edward Dowlman_WikimediaCommons

Marie-Andrée Gill
Charles Sagalane
Vanessa Bell
Clément Desjardins
Virginie Beauregard D.
Daphné B.
Annie Lafleur

La lumière de la vérité : métaphore ou métaphysique?

Par François Doyon, enseignant au collégial, Cégep de Saint-Jérôme

François Doyon

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi nous disons « C’est clair! » quand nous sommes certains d’une chose? Ou pourquoi nous disons « Je vois! », pour dire « Je comprends! »? Derrière ces expressions familières se cachent les vestiges d’une antique conception de la vérité, qui, d’après le philosophe allemand Hans-Georg Gadamer (1900-2002), peut nous permettre de décrire les fondements du phénomène de l’interprétation.

En français, le champ lexical pour parler de la connaissance et de la vérité est intimement lié à la lumière. Cela peut s’expliquer par l’histoire religieuse et philosophique de la culture occidentale. En effet, le christianisme a longtemps enseigné que pour trouver la vérité, il faut savoir se tourner vers la lumière de Jésus-Christ, car il serait la « lumière du monde » (Jean, 8 : 12). De plus, chez Platon, la vérité est également associée à la lumière : « La connaissance et la vérité, il est juste de penser qu’elles sont, comme la lumière et la vue, semblables au soleil dans le monde visible » (Platon, République, 509a). Lumière et vérité sont deux notions intimement liées depuis la naissance de la philosophie et les rédacteurs des Évangiles, baignés de culture hellénistique, se sont approprié la métaphore. À une époque dominée par les succès des sciences expérimentales de la nature, est-il encore pertinent de parler de la vérité en termes si poétiques?

Lire la suite …

Un outil pour appuyer votre réflexion sur la beauté

Par Éric Riendeau-Fontaine, professeur de philosophie au collège Brébeuf

Cette semaine, Éric Riendeau-Fontaine nous offre un outil de préparation à la rédaction de votre dissertation. Il s’agit d’une version augmentée de la médiagraphie de décembre, assortie de nombreux conseils franchement utiles!

Pour accéder à l’outil, veuillez cliquer ici.

Si vous êtes professeur de philosophie et que vous avez en main d’autres outils pouvant bénéficier aux étudiant(e)s participant au concours, n’hésitez pas à en faire part au comité en écrivant à Jean-François Dubé au jfdube@cegepgranby.qc.ca

Bonne chance à tous et toutes avec vos crayons (ou vos claviers)!