Rappel quant à l’inscription et au dépôt des dissertations

Copyright 2007, S.M.S.I., Inc. – Owen Williams, The Kasparov Agency.

Le temps passe rapidement en ces temps de fin de session. Nous tenons à te rappeler que le dépôt des dissertations se fera au plus tard à 23h59 le 12 mai prochain. Aussi, note bien qu’il est obligatoire d’être inscrit afin de pouvoir participer au concours. L’inscription en tant qu’étudiant(e) est gratuite et se fait en quelques minutes en cliquant ici.

Finalement, n’oublie pas de consulter les modalités de rédaction et la grille d’évaluation de la dissertation.

Bonne rédaction!

Oyez oyez! Voyez voyez!

© Tyne & Wear Archives & Museums

Les semaines passent et les blogues et capsules vidéos aussi! La chaîne Vimeo du Concours Philosopher est un endroit pour trouver l’eau nécessaire à ton moulin cognitif! En d’autres mots, ne rate pas l’occasion d’y visionner ce qui sera utile à la construction de ta réflexion.

En mars, il a été question de plusieurs intervenant(e)s et poètes. À ceux-ci s’ajoutent désormais les entrevues des documentaristes Mélanie Carrier et Olivier Higgins, de la professeure de design de produits Caroline Gagnon, de l’ex-publicitaire Jean-Jacques Stréliski, de la comédienne, auteure et metteure en scène Véronique Côté et finalement du penseur Serge Bouchard. Ne laisse pas passer la chance de faire plaisir à ta pensée (et de l’enrichir, il faut le dire)!

Ce projet de capsules est rendu possible par le travail du réalisateur, cinéaste et photographe Elias Djemil. Les entrevues ont été menées par la professeure de philosophie et co-organisatrice de la présente édition du Concours, Joëlle Tremblay.

N’hésitez pas!

Les inscriptions au Concours Philosopher sont encore ouvertes pour les étudiantes et les étudiants!

Photographie rapprochée d’algues de Californie © Tomas Castelazo

Tu hésites encore à participer à l’édition 2017? Nous t’encourageons à voir le témoignage d’une gagnante et d’un gagnant de l’édition 2016 soit celui de Gabrielle Lapointe et celui d’Alexandre Tari. Ensuite, il ne reste qu’à faire ton inscription ici!

Aussi, si tu veux lire les textes des gagnantes et gagnants de l’année passée, tu peux le faire ici.

Au plaisir de te lire!

La beauté, hors du spectre du visible

Par Marianne Desautels-Marissal, auteure et chroniqueuse scientifique

Marianne Desautels-Marissal

En arrimant les yeux aux oculaires de mon microscope, j’ai souvent une pensée pour un drapier néerlandais mort il y a presque 300 ans. Antonie Van Leeuwenhoek fabriquait ses propres lentilles grossissantes afin d’examiner de très près la qualité des tissus. Mais il ne s’arrêta pas au fil: il poussa l’audace jusqu’à observer des gouttes d’eau provenant d’un lac voisin. Ses lentilles étaient d’une qualité si exceptionnelle qu’elles lui permirent de voir très loin dans le minuscule, plus loin que quiconque n’avait pu le faire auparavant.

Leeuwenhoek est l’un des tout premiers humains à avoir posé son regard sur des microorganismesi : un univers de bactéries, de protozoaires, d’algues et de crustacés microscopiques s’agitait dans cette eau bien ordinaire. Des galaxies d’êtres vivants, qu’il nomma animalcules, frétillaient dans la moindre flaque. Un monde de créatures follement élégantes ou monstrueuses, une réalité dont personne n’avait su imaginer les contours.

Lire la suite …